Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interview de Franck Petricola par les organisateurs de la North West 200.

Publié le par STEVEN

Ce week end durant la Spring Cup , Franck Petricola a été interviewé par les organisateurs de la North West 200 qui se tiendra dans quelques semaines.

Voici la traduction de cet entretien:

Le pilote Français qui fut gravement blessé durant les essais de la North West 200 de l'an passé, sera de retour en mai prochain pour excorciser ses démons.

Le newcomer Franck Petricola a heurté un lampadaire à Primrose corner après avoir chuté avec sa BMW Ice Valley, provoquant une liste de blessure impressionante dont deux vertèbres fracturées, poumons perforés, bras droit fracturé, fémur droit fracturé, coude fracturé, plusieurs cotes fracturées et un très gros choc à la tête provoquant un hématome cérébral.

L'espérance vitale du pilote de 31 ans était mise en jeu lors de sa mise dans le coma artificiel jusqu'a ce qu'il reprenne conscience plusieurs jours après.

Franck Petricola a survécu à ce terrible crash . C'est alors que commenca une longue et douloureuse guérison. La chance d'échapper à la mort fut encore plus mise en avant après le tragique décès de la star Simon Andrews lors de la course superstock du samedi.

L'issue pour Franck Petricola aurait pu être similaire et cela ne l'a pas découragé et il sera de retour en Irelande du nord pour prendre part a cette course sur le tracé long de 8,9 miles toujours au guidon de la BMW du team Ice Valley.

Franck n'a pas d'explication sur l'origine de sa chute l'an passé , mais accepte cela par passion pour cette épreuve. Il a sa vie entre ses mains et connait les risques encourues.

" Je ne me rappelle pas pourquoi je suis tombé mais je l'accepte. Je suis un grand garçon, quand vous faites des road race, vous savez que vous êtes exposé à de gros crash. Ce n'est pas un problème." confiait Petricola.

" Ca s'est passé le lendemain de mon anniversaire et pour cadeaux , j'ai eu pas mal de fractures. J'ai tapé la tête fort et le choc a provoqué une hémorragie cérébrale."

Petricola qui fut pris en charge sur le lieu de l'accident et qui fut ensuite héliporté au Royal Victoria Hospital à Belfast ne se souviendra de rien lorsqu'il reprendra connaissance.

"Au début , je n'avais aucun souvenir" ajouta Franck lors de son retour sur les courses sur routes ce week end durant la Scarborough Spring Cup.

" Je ne savais même pas que j'étais à la North West 200 lors de mon réveil, j'ai juste vu ma famille à mes cotés. Pour moi c'etait physiquement douloureux et pour ma famille , ce fut un terrible moment lorsque j'étais dans le coma."

Toutefois , il est impatient de retourner à la North West et retrouver le frisson de rouler a 300km/h sur ce tracé de la cote nord , mais aussi rêve de finir comme newcomer le plus rapide.

"Cette année , je veux me faire plaisir à la NW200" déclarait il. " J'aimerais être le newcomer le plus rapide , mais je sais ou est ma place et mon niveau. Dans mon premier tour, j'ai pensé que c'était incroyable. C'était si rapide, si bosselé. j'adore ce circuit!! "

Mervyn White , le directeur de la North West aura le paisir d'accueillir a nouveau le sympathique pilote français qui ne doit sa vie qu'a la rapidité d'action des docteurs qui l'ont pris en charge dès les premières minutes suivant son accident.

" Franck est totalement gueri et nous l'accueillerons avec plaisir dans le paddock en mai prochain." ajouta Mr White.

"Il y a toujours un risque lors des courses sur route, mais les organisateurs de la North West travaillent sans cesse année après année pour minimiser le danger et faire en sorte que les compétiteurs roulent dans des conditions les plus sûres possibles."

" la structure médicale que nous avons en place permet un temps d'action le plus rapide de tout les temps dans le monde des sports mécaniques"

" franck ne doit sa vie qu'a ces hommes et femmes qui officient au sein de cette structure et nous sommes très fiers du travail accompli par leur soin."

Interview de Franck Petricola par les organisateurs de la North West 200.

Commenter cet article